Realite virtuelle

Icube

Le EON Icube™ est un système permettant l’immersion de l’utilisateur dans un environnement virtuel visuel et sonore tridimensionnel. Les objets qui flottent dans cet environnement peuvent être touchés, manipulés et modifiés en temps réel par l’utilisateur.


Le EON Icube™ comprend 4 écrans de projection (3 écrans verticaux : un écran frontal fixe et 2 écrans latéraux mobiles; et le plancher), des projecteurs stéréo, des lunettes stéréoscopiques et des capteurs de mouvements. Les capteurs de mouvements enregistrent la position et l’orientation de l’utilisateur permettant ainsi d’actualiser la perspective stéréoscopique en temps réel en fonction de ses déplacements dans l’environnement virtuel.


Des périphériques externes comme des gants peuvent être utilisés pour permettre à l’utilisateur d’interagir avec l’environnement virtuel.


Source : Eon reality


Galerie :

CAVE

Le CAVE est un système de visualisation avancé de la grandeur d'une pièce. Il combine projection stéréoscopique et infographie 3D à haute résolution pour créer l'illusion d'être présent dans un environnement virtuel.


Le CAVE était la première technologie de réalité virtuelle dans le monde qui permettait à plusieurs utilisateurs de s'immerger entièrement dans le même environnement virtuel en même temps.


Le CAVE est disponible avec quatre, cinq ou six surfaces projetées permettant une immersion virtuelle complète.


Galerie :

Simulateur Automobile

Le VS500M est un simulateur d’automobile composé d’une cabine de conduite reproduisant fidèlement toute la section conducteur de l’auto. Ainsi, tous les contrôles, indicateurs et commandes que l’on retrouve sur le volant, le tableau de bord, le pédalier et la console centrale sont fidèlement reproduits.


Le système de visualisation comprend un générateur d’images à cinq canaux PC et trois écrans à rétroprojection de 52 pouces qui procurent au conducteur une vue vers l’avant de 180 degrés. Il comprend aussi deux écrans qui permettent de voir les angles morts. Un système à haute définition génère 1280 X 720 pixels pour chaque écran avant avec une fréquence de rafraîchissement de 60 hertz. Des filtres « antialiasing » et « anisotropic » permettent un rendu de l’image en temps réel de haute qualité.


Des rétroviseurs intérieurs et extérieurs sont simulés par une fenêtre insérée dans l’écran principal. Différents environnements sont simulés; conduite urbaine, autoroutes, routes rurales et montagneuses ainsi que différentes conditions météorologiques dont le brouillard, la pluie et la neige. Les conditions de la chaussée, incluant le coefficient de friction, sont automatiquement adaptées à l’environnement choisi et aux conditions météorologiques.


Source : Virage Simulation


Galerie :

Mesures physiologiques

Électro-encéphalographie (EEG) :

Mesure de l’activité électrique du cerveau en fonction du temps à l’aide d’électrodes disposées sur le cuir chevelu dont la représentation graphique est l’électro-encéphalogramme.


Matériels utilisés :

  • 64 électrodes pour l’enregistrement du signal EEG (électrodes « actives ») + 2 électrodes de référence (CMS/DRL) disposées dans les puits du bonnet selon le système international 10-20, en contact avec le cuir chevelu par l’intermédiaire d’un gel aqueux
  • 3 électrodes disposées sur le visage pour la mesure de l’activité électrique liée aux mouvements oculaires (électro-oculogramme ou EOG) horizontaux (1 électrode placée près du canthus externe de chaque œil) et verticaux (une électrode placée sous l’œil gauche associée à l’électrode Fp1 située sur le bonnet)
  • 2 électrodes de référence (pour l’analyse du signal EEG) disposées sur les mastoïdes
  • Amplificateur : ActiveTwo AD-box (BioSemi®), et son générateur : Battery-box (BioSemi®)
  • USB2 Reciever (BioSemi®) : convertit le signal optique issu de l’amplificateur en signal USB disponible pour le système d’acquisition des données
  • Système d’acquisition des données : LabVIEW (BioSemi®) - Voir le site Internet

Logiciels d’analyses :

  • L’analyse du signal est effectuée avec l’outil EEGLab développé pour le logiciel MATLAB (MathWorks®) et disponible gratuitement sur internet - Lien vers le site.

Expériences :

  • Potentiels évoqués visuels (PEV) : mesure de l’activité électrique cérébrale liée à la présentation de stimuli visuels.

Galerie :

Eye Tracker

L'oculométrie (en anglais Eye-tracking) regroupe un ensemble de techniques permettant d'enregistrer les mouvements oculaires. Notre oculomètre analyse des images de l'œil humain capturées par une caméra pour calculer la direction du regard du sujet. En fonction de la précision souhaitée, différentes caractéristiques de l'œil sont analysées. (Wikipedia)


Nous évaluons les mouvements oculaires lors de projets telle la conduite automobile.


Source : Wikipédia


Biofeedback

Le biofeedback, ou la biorétroaction, est un processus d'apprentissage par lequel une personne apprend à améliorer son état de santé ou ses performances en observant les signaux physiologiques émis par son corps. Il s'agit d'une méthode qui repose sur des fondations scientifiques et qui a été validée par des études et par la pratique clinique. Le mot "biofeedback" fut inventé pour décrire des procédures de laboratoires qui visaient à entraîner des sujets de recherche à modifier et à régulariser leur activité cérébrale, leur tension artérielle, leur tension musculaire, leur rythme cardiaque et plusieurs autres réponses physiologiques que l'on croyait jusque-là involontaires. Les changements physiques déclenchés par des techniques de biofeedback sont généralement accompagnés par une sensation de détente, une amélioration de la motricité et aussi par de la diminution du symptôme physique et/ou émotionnel.


Le biofeedback est non invasif. Lors d'une thérapie de biofeedback, le th2rapeute pose des capteurs ou des électrodes sur la peau de l'individu. Ces capteurs fournissent une panoplie de lectures (feedback) qui sont ensuite transmises à un autre appareil, un ordinateur ou un compteur, pour afficher les données et ainsi permettre au client de voir concrètement le signal. À titre d'exemple, l'électromyographe (EMG) est un appareil fréquemment utilisé pour détecter l'activité électrique des muscles. Cet appareil transforme le signal physiologique et le transmet sous forme d'un témoin lumineux clignotant et/ou d'un bip sonore se manifestant à chaque fois que le muscle devient plus tendu, permettant à la personne de déceler le changement. Si jamais une personne désire diminuer la tension d'un muscle, elle devra apprendre à éliminer le clignotement du témoin lumineux ou le bip sonore produit par l'appareil. Il est possible d'apprendre à associer la sensation produite par un muscle tendu avec un certain niveau de tension, et il devient alors possible de développer de nouvelles habitudes saines; par exemple, adopter un certain niveau de tension dans le muscle seulement lorsque cela s'avère nécessaire et aussi longtemps que nécessaire. Après le traitement et de la pratique, une personne bien entraînée peut progressivement se passer de l'appareillage puisqu'il aura appris à reproduire cette réponse toute seule, sans feedback.


Il existe plusieurs autres signaux physiologiques qui sont fréquemment mesurés et utilisés par les techniques de biofeedback telles que la température, le rythme cardiaque, (EKG), le volume sanguin périphérique (BVP), la résistance électrique cutanée (GSR, SC), la respiration et l'activité électrique cérébrale (EEG).


Source : Thought Technology


Imagerie optique

A venir...

Aberromètrie de l'oeil

A venir...

Copyright © 2012. Tous droits réservés